Initiation à LaTeX (en cours de rédaction)

Ce tuto s’appuie en grande partie sur les articles du site Xm1Math, dont l'équipe maintient le développement du logiciel TeXMaker.

LaTeX est un éditeur de texte un peu particulier. C'est en fait un assemblage de macros et de commandes écrites par l'utilisateur, qui définissent ensuite le document final. En effet, pour arriver notre document, il nous faut d'abord passer par l'établissement du code (on peut dire qu'on “programme” notre document), puis compiler le tout pour enfin arriver à notre document finit sous forme de PDF.

LaTeX est un langage de programmation conçu et créé par Donald Knuth en 1978. A l'époque, il s'appelle alors simplement TeX. Par la suite c'est Leslie Lamport qui apporte un renouveau en 1983, en créant le langage que l'on a aujourd'hui : LaTeX (contraction de Lamport TeX).

Malgré son côté peu convivial de part l'absence d'outils graphiques (comme sous Libre Office par exemple) et sa difficulté d'apprentissage, LaTeX est toutefois un outil très puissant, largement adopté par le domaine universitaire et celui de la recherche (notamment scientifique). Il présente en effet de nombreux avantages :

  • Facilité d'éditer un document complexe (références croisées, notes de bas de page, table des matières, des figures, bibliographie, index, mélange de plusieurs langues, équations mathématiques, etc)
  • A partir d'un modèle, il est très facile de recréer un document présentant de la même manière.
  • C'est un langage OpenSource, gratuit et en constante évolution.
  • La documentation est plus qu'abondante : https://www.latex-project.org/help/documentation/
  • Du fait qu'il fasse partie du monde des logiciels libres et soit suivi par une communauté très active, vous trouverez toujours le paquet ou la fonction qu'il vous faut pour vos besoins.

LaTeX apporte également un gain de temps considérable une fois maitrisé : dans sa conception, il sépare le fond et la forme. Concrètement, vous n’avez qu’à déclarer vos objets (listes, titres de niveaux décroissants, boîtes, …) et le programme se charge seul de toute la partie mise en forme, avec respect natif des normes typographiques. Vous n’avez qu’à taper votre texte, vous n’avez plus à vous battre contre Word pour un élément de liste qui ne s’est pas indenté comme les autres (vécu) ou un titre qui ne veut pas apparaître dans la table des matières sans raison valable (idem).

Cependant, il est tout à fait possible pour ceux qui le souhaitent, d’écrire leurs propres macros et de personnaliser tout ce qui est personnalisable (polices, couleurs, alignements, marges, espacement, puces, en-tête, pied de page, etc.). Mais pour ceux qui ne veulent pas s’embêter, les classes (= feuilles de styles) fournies suffisent amplement.

Enfin, je l'ai cité plus haut, mais d'un point de vue écriture scientifique (notamment en mathématiques et en physique donc), LaTeX est inégalable. Plus besoin de chercher des heures comment mettre en forme ses équations dans Word, une simple commande rend toute écriture mathématiques irréprochablement belle. Il existe également des paquets permettant la mise-en-page par exemple de graphes, de formules de molécules, de tracés de fonctions, etc. C'est l'un des points clés de son utilisation massive dans les études scientifiques.

LaTeX n'est pas un logiciel en soi, c'est un langage qui a besoin de plusieurs modules pour fonctionner :

  • un compilateur
  • un gestionnaire de paquets (équivalents des extensions et des librairies des langages de programmation, amenant de nouvelles fonctions)
  • un éditeur

J'ai pour ma part opté pour la combinaison MikTeX (Windows) / TeXLive (Linux) et TeXMaker, apportant un grand confort dans la rédaction de mes documents. En effet, TeXMaker est pour moi le meilleur éditeur LaTeX que j'ai pu essayer. Pour vous faire une petite idée de ces capacités, voici comment ses développeurs nous le présentent :

  • Texmaker est un éditeur LaTeX libre et gratuit avec support de l'unicode, correction orthographique, auto-complétion et repliage de code. Il intègre un afficheur pdf intégré avec support pour synctex et affichage en mode continu.
  • Texmaker est multi-plateforme : il fonctionne sur linux, macosx et windows.
  • Texmaker est simple à utiliser et à configurer.
  • Texmaker est distribué selon les termes de la licence GPL.

J'illustrerai donc cet article de ces logiciels.

Sous Windows, j'utiliserai donc MikTeX pour la partie compilation et gestion des paquets, et TeXMaker comme éditeur, qui intègre notamment la possibilité de compiler directement depuis son interface si un compilateur (comme MikTeX) est présent sur l'ordinateur. Ainsi, une fois votre compilateur installé et configuré, vous n'aurez plus qu'à ouvrir TeXMaker, et rédiger votre document que vous pourrez compiler et voir le résultat en quelques secondes.

Notez qu'il est cependant possible d'installer TeXLive (que j'utilise sur Linux) à la place de MiKTeX pour Windows, mais je trouve que MiKTeX est bien plus adapté à l'environnement Windows.

Nous commencerons donc par MiKTeX, dont il vous faudra tout d'abord télécharger son installateur sur son site officiel. Puis lancez-le :

Arrivés au panneau suivant, je vous conseille de prendre le miroir ftp.oleane.net, vous risquerez sinon d'être ralenti ou d'échouer lors de l'installation.

Notez le répertoire où seront téléchargés les fichiers MiKTeX :

Une fois le téléchargement finit, vous devrez alors relancer l'installateur, pour cette fois l'installer et non le télécharger

Puis vérifiez alors que le répertoire proposé correspond bien au répertoire d'installation des fichiers précédemment téléchargés :

Vous pouvez alors enfin finir l'installation tranquillement. Et voilà MiKTeX installé ! C'est a priori un logiciel que nous n'aurons jamais besoin d'ouvrir. Nous l'utiliserons uniquement par le biais de notre éditeur, TeXMaker. Sachez cependant que MiKTeX intègre directement un éditeur/compilateur basique (TeXWorks), que nous ne détaillerons pas ici.

TeXMaker est l'éditeur que nous utiliserons ici. Logiciel libre et maintenu par l'équipe de Xm1Math, vous pouvez directement télécharger l'installateur ici.

Contrairement à MiKTeX, il s'installe alors tout à fait normalement, vous n'avez qu'à suivre l'installateur !

Note : TeXMaker est également disponible en version portable, ce que je vous conseille vivement, surtout si vous voulez seulement essayer ce logiciel.

Une fois l'installation finie, il est alors impératif de redémarrer Windows avant de compiler son premier document afin que le chemin vers les outils MiKTeX/LaTeX soit bien ajouté au PATH de Windows.

Sous Linux je privilégie donc le duo TeXLive et TeXMaker, tout deux présents dans les paquets de la distribution Debian et ses filles (dont Ubuntu notamment). En effet, MiKTeX que j'apprécie sous Windows n'est pas du tout présent sous Linux, et TeXLive et le compilateur/gestionnaire de paquets par excellence sous Linux.

Contrairement à Windows, vous n'aurez ici qu'à installer ces deux logiciels via apt (sous Debian et affiliés bien sûr) :

`sudo apt-get install texlive`

Le téléchargement peut être un peu long, selon votre connexion et les miroirs utilisés.

Si TeXLive n'est pas présent dans les paquets de votre distribution, vous avez toutefois la possibilité d'aller récupérer l'image-source : https://mirrors.ircam.fr/pub/CTAN/systems/texlive/Images/. Il ne vous reste plus qu'à le flasher ou le graver sur un support amovible, puis vous vous placez dessus dans un terminal et :

`sudo ./install-tl`

TeXMaker est également présent dans les paquets de Debian :

`sudo apt-get install texmaker`

Néanmoins pour être sûr d'avoir la dernière version, vous pouvez vous rendre sur le site https://www.xm1math.net/texmaker/download.html et télécharger le .deb correspondant à votre distribution. Ensuite :

`sudo gdebi /chemin_vers_le_fichier/le_fichier.deb`

(`sudo apt-get install gdebi` si vous n'avez encore jamais fait ce genre d'installation)

SUITE A VENIR

  • howto/divers/latex1.txt
  • Dernière modification: 2021/06/24 15:46
  • (modification externe)